Le #M23 continue de menacer #Goma, silence assourdissant de #Kabila

Un autre jour se lève sur cette planète Nord Kivu. Encore une journée faite de bruits de guerre, de rumeurs, d’incertitudes, de douleurs… Ce matin le M23 a repris sa marche vers Goma. Kibumba, Kibati, Monigi, les étapes se sont succédées unes a unes. Le camp spontané de déplacés de Kanyaruchinya s’est vide de ses dizaines de milliers de déplacés, offrant une image apocalyptique. Arrivés à 5 kms de Goma, les mutins ont fait une pause café, le temps de réaffirmer leur intention de ne pas prendre la ville et son aéroport… Au Nord Kivu, personne n’est plus a une contradiction près.

Plus le M23 s’approche de Goma, et plus les rumeurs s’accélèrent. Certains disent avoir vu des mutins près du rond-point central. D’autres affirment en avoir vu pénétrer des maisons de Goma. Mais on nous indique par ailleurs que l’aéroport est toujours aux mains des FARDC…

Le plus probable est sans doute un mélange des deux informations: le gros du M23 est toujours localise a Kibati et Monigi, mais des petits groups d’infiltres sillonnent la ville pour créer panique et confusion.

Pourtant, tout semble étrangement calme dans les rues de Goma. La population se terre chez elle, dans l’attente de la suite des évènements. La plupart des expatries des ONG ont déjà fuit vers Gisenyi depuis plusieurs jours. Goma est un film en mode pause, dont les réalisateurs n’ont pas encore clairement définis la suite.

Ce qui marque déjà dans cette nouvelle crise, au delà de l’habituel soutien rwandais aux rebelles, et des non moins habituels dénis du Rwanda, est l’absence de nombreux acteurs principaux:

–       Le premier, Joseph Kabila, est aussi absent et silencieux qu’à son habitude, les histoires de gros sous ne se discutant pas en public.

–       L’Union Africaine en général, et les CIRGL et SADC en particulier portent un coup au panafricanisme par leur silence.

–       Les Nations-Unies, au plus fort d’une attaque rebelle contre une ville d’un million d’habitants, ont encore une fois condamne le soutien extérieur au M23 sans oser nommer le Rwanda. Quand on ne sait même pas nommer le problème, comment espérer jouer un rôle dans sa solution ?

Finalement, les seuls à jouer leur rôle et a être la ou on les attend sont les rwandais, toujours actifs a nier toute implication.

Vu cette situation, les congolais du Nord Kivu ont encore beaucoup de soucis a se faire, semblant voués a porter leur Croix régionale sous le regard complice de la communauté internationale.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s